Projet « Requins »

Contexte

Jusqu’aux années 1970, les sélaciens (essentiellement des requins) pêchés dans la zone SCRP étaient destinés uniquement à la consommation locale de leur chair soit fumée soit salée séchée. Mais à partir des années 1970, la logique commerciale et les relations avec le marché extérieur surtout asiatique ayant une forte demande d’ailerons de sélaciens à des prix alléchants ont incité le développement de la pêche aux requins et raies. Dans la sous-région, une filière s’est constituée à partir de la Gambie avec une augmentation rapide et régulière de l’effort de pêche, en nombre d’embarcations et en efficacité des engins utilisés. L’exploitation s’est ensuite rapidement développée dans la sous-région.

Mais l’évolution à la baisse des rendements et de la rentabilité économique a montré très tôt que les sélaciens ne pouvaient pas supporter une exploitation durable. En effet, la faible fécondité, la forte longévité et la maturité sexuelle très tardive de ces espèces les rendent fragiles à l’exploitation incontrôlée.

Aussi, les Etats membres de la CSRP, conscients des risques d’effondrement rapide de ces stocks et leurs conséquences sur la diversité biologique,  se sont engagés, à travers le PSRA-Requins, à développer une stratégie de conservation et de gestion durable des Requins dans la sous-région. Cet engagement s’est d’abord traduit par l’adhésion au Plan International d’Action Requins de la FAO en 1999. Le Plan sous-régional d’Action pour la Conservation et la Gestion des Requins (PSRA-Requins), adopté en 2001 par la CSRP, a démarré en 2002. Il se décline sous différents aspects liés à la recherche, aux études et enquêtes de terrain, à l’élaboration de mesures de gestion, à la facilitation de leur mise en application et à l’harmonisation des actions et règles de gestion à l’échelle sous-régionale.

Objectif 

Mis en œuvre en 2004 par la CSRP avec l’appui technique et financier de la FIBA, le PSRA-Requins a pour objectif principal la conservation et la gestion des populations de Requins (raies et requins).

Le projet cherche à combler le déficit de données et le manque d’information respectivement sur la biologie, l’écologie des requins et sur les statistiques de pêche  d’une part ; et sur les prises accessoires des pêcheries industrielles démersales et pélagiques d’autre part.

Il traite aussi des problèmes liés à l’utilisation d’engins de pêche non sélectifs par les pêcheries spécialisées démersales côtières ; et à la baisse de la rentabilité financière des activités des pêcheurs et femmes transformatrices de Requins. Il identifie des activités alternatives aux exploitations non durables des ressources et développe des outils de capitalisation de son expérience.

Déterminants stratégiques et composantes.

Les résultats attendus du Projet contribuent à l’atteinte des objectifs de la composante conservation et gestion des pêches de la phase II du PRCM. Celle-ci contribue à la mise en place de mesures de conservation et gestion durable des populations d’espèces sensibles dans la sous-région CSRP.

Conduite du projet

Depuis 2004 la Commission Sous-Régionale des Pêches (CSRP), avec l’appui technique et financier de la FIBA, met en œuvre le Plan sous-régional d’Action pour la Conservation et la Gestion des Requins (PSRA-Requins). Le coordonateur et son assistante sont logés dans les locaux de la CSRP à Dakar.

Acquis et perspectives

Au cours de la période 2004-2011, avec la mise en place des Plans d’Action nationaux pour la Conservation des Requins (PAN-Requins) des 7 pays de la CSRP, des progrès ont été réalisés au niveau de l’amélioration des connaissances sur les  populations de Requins, du suivi de leurs pêcheries et dans l’analyse de leur importance économique et sociale.

Ces résultats ont été obtenus grâce à la réalisation d’actions multiples (1 à 4).

Le renforcement de capacités (1) par la mise en place d’un réseau d’enquêteurs pour la collecte des données  la formation de techniciens de pêche et d’observateurs embarqués sur la biologie et l’édition d’un guide d’identification des Raies et Requins.

La collecte, l’analyse de données et leur interprétation (2) collecte et analyse de données biostatistiques et socioéconomiques ; estimation des prises accessoires en Requins des pêcheries industrielles ; établissement de synthèses au niveau sous-régional des différentes études nationales SIAP ; étude des circuits de commercialisation des produits de Requins ; caractérisation des sites de pêche spécialisés ; description des acteurs impliqués directement dans les pêcheries de Requins ; étude des migrations des pêcheurs de Requins dans l’espace CSRP .

La contribution aux Conventions et aux politiques nationales (3) par l’actualisation de la Liste Rouge de l’IUCN pour l’Afrique de l’Ouest ; la contribution à l’inscription du Poisson-scie aux Annexes I et II de la CITES ; l’Adoption officielle des 7 PAN-Requins

Le développement d’outils didactiques et de communication (4) par la réalisation d’un film sur les conditions d’émergence et de développement de la pêcherie des sélaciens dans l’espace CSRP ;  et la réalisation d’un document de capitalisation intitulé « Trente années d’exploitation  des Requins en Afrique de l’ouest ».

Les résultats obtenus ont permis la caractérisation des trajectoires des pêcheries de Requins dans tous les pays de la CSRP et l’ouverture à une collaboration internationale et une intégration dans la dynamique mondiale de conservation des Requins à travers la participation à de nombreuses réunions et congrès internationaux.

Les pays de la CSRP disposent d’une meilleure compréhension et connaissance sur les trajectoires, les marchés, les acteurs, leurs logiques et leurs stratégies et sur l’état des pêcheries et les statuts des différentes espèces rencontrées.

Il faut noter cependant que les règles d’aménagement des pêcheries de Requins encore isolées ou timides, lorsque des mesures fermes devraient être prises au vu de la situation. Aussi, des efforts doivent être fournis pour la mise en œuvre des PAN-Requins par un renforcement des conditions de gestion et de surveillance. 

Actualités liées au projet: 
  • Atelier régional de propositions de mesures d’amélioration de la conservation des requins en Afrique de l’Ouest. Organisé par la CSRP en partenariat avec l'Administration Océanique et Atmosphérique Nationale des États-Unis d’Amérique (NOAA) du 10 au 12 novembre 2015 à Dakar (Sénégal). Plus...
  • Atelier national de sensibilisation sur l’interdiction du « finning » et sur la conservation et la gestion durable des requins. En partenariat avec la Direction des Pêches Maritimes du Sénégal. Dakar, 7-8 janvier 2015. Plus...
  • Atelier de restitution, de validation des résultats de la mission de sensibilisation et de formation des points focaux « requins » des pays de la CSRP (Programme ACP Fish II, 9-10 avril 2013). Plus...
  • Réunion de préparation de la 16e Conférence des Parties à la CITES (CoP 16) Conservation des Requins en Afrique de l’Ouest et rôle de la CITES (20-21 février 2013). Plus...

 

Documentation: 
  • Trente années d'exploitation des Requins en Afrique de l'Ouest. Diop M., Dossa J. 2011. FIBA, CSRP, PRCM. Télecharger

  • Colloque international sur la Conservation et la gestion durable des populations de Requins en Afrique de l'Ouest : Bilan et Perspectives. 25, 26 et 27 juillet 2011. UCAD II, Dakar (Sénégal). Résumés des communications - Book of Abstracts. Edité par Mika Diop, Justine Dossa et Hamady Diop. Télécharger

Annonces

Evènements

  • Réunion de coordination du projet AGD-Pélagiques soutenu par la MAVA, du 5 au 6 avril 2019 à Dakar, Sénégal

  •  Deuxième comité de pilotage (CoPil ) de l’OAP8 de la MAVA, à Bissau les 28 février et 1er mars 2019 à Bissau

Publications

Migrations contemporaines des pêcheurs artisans en Afrique de l'Ouest : Synthèse et axes de recherche
>