Le consortium AWA inclut dix pays (15 avec les partenaires associés) et plus de quarante laboratoires. C’est une initiative de recherche trilatérale Allemagne- France et Afrique en Afrique Sub-saharienne. Ce partenariat conjoint du Ministère Fédéral de l’Education et de la Recherche (BMBF/Allemagne) et l’IRD (AIRD/France) est placée sous le patronage du Ministère Français de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) et le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE). La mise en œuvre locale du projet est assurée par la CSRP (Dakar Sénégal).

Tout en ajoutant une nouvelle dimension à la longue histoire de coopération en Science et Technologie (S&T) entre l’Europe et l’Afrique, l’Allemagne et la France ont décidé de joindre leurs efforts au renforcement de la coopération avec l’Afrique Sub-saharienne, en construisant sur des efforts et intérêts mutualisés.

Contexte

L’océan Atlantique joue un rôle majeur pour les pays côtiers d’Afrique de l’Ouest. Les ressources halieutiques, le développement sociétal, et le secteur du tourisme sont confrontés à des changements importants liés à la variabilité du climat et au réchauffement global de leur écosystème. La surexploitation des ressources vivantes combinées au rapide changement climatique génèrent une forte pression sur les écosystèmes marins. L’érosion côtière et l’élévation prévisible des températures de surface de la mer due au changement climatique sont des facteurs déterminant pour les mesures de gestion du littoral comme la mise en place d’aire marine protégées. La concentration en chlorophylle est un facteur limitant pour le développement des larves de poissons, ayant de plus un impact important, via la turbidité, sur l’absorption océanique des radiations solaires. Enfin, la zone de minimum d’oxygène, typique de l’Est des océans tropicaux, peut significativement restreindre l’habitat marin quand elle s’étend vers la surface.

L’effondrement des stocks de poissons est devenu un phénomène courant dans les eaux riches et hautement productives de l’ouest-africain, avec à l’heure actuelle, peu de signes de résilience.

Ces constats provoquent l’inquiétude des responsables politiques et des scientifiques impliqués dans l’évaluation des stocks et la gestion des pêcheries, mais aussi des populations pour lesquelles la pêche offre sécurité alimentaire et ressources économiques. Ce projet propose de mettre en place un partenariat stratégique capable de développer une vision et la base scientifique pour une « approche écosystémique de la gestion de l’environnement marin » (EAMME ; acronyme anglais) dans les eaux ouest africaines. L’EAMME nécessite une approche multidisciplinaire combinant écologie marine, océanographie physique, biogéochimie et une composante de modélisation.

Objectifs

L'objectif principal du projet est de permettre aux Etats membres de la CSRP de mettre en œuvre des systèmes de gestion durable des pêcheries et de l'environnement marin aux plans biologiques et socioéconomiques.

Les objectifs spécifiques du projet sont de :

  • Renforcer les mécanismes de gestion de la pêche des Etats membres de la CSRP 
  • Améliorer les connaissances sur les effets du changement climatique sur les ressources marines vivantes par rapport au fonctionnement de leurs habitats;
  • Améliorer et former des étudiants, y compris les chercheurs des institutions et des universités de l'Afrique de l'Ouest en vue de propager AWA dans la région.

L’objectif à long terme de ce partenariat est de développer une plateforme d’observation et de modélisation des océans permettant de surveiller, simuler et prévoir les variations de paramètres clés (température, niveau de la mer, chlorophylle et oxygène) et des principales ressources marines vivantes au large du continent Ouest Africain. 
Approches stratégiques.

L'approche multidisciplinaire adoptée dans le projet permet l'interaction d’écologistes, halieutes, bio géochimistes, océanographes, physiciens, socio-économistes et de climatologues. L’approche méthodologique se fondera sur l’analyse de séries chronologiques d’observations, l’organisation de missions en mer, la réalisation de simulations numériques incluant des études de processus, diverses approches statistiques et la recherche d’indicateurs écosystémiques.  
Composantes

Le projet AWA est subdivisé en cinq composantes techniques. Chaque composante est déclinée en activités et en tâches chaque année. Les composantes sont les suivantes :

  • Composante 1: Observation et modélisation de la physique de l'océan pour appuyer l'approche écosystémique de la gestion de l’environnement marin ;
  • Composante 2: Variabilité de la productivité pélagique dans les eaux ouest-africaines ;
  • Composante 3: Couplage physico-biogéochimique: processus et contrôle des petits poissons pélagiques ;
  • Composante 4: Economie intégrée dans l'approche de la gestion écosystèmique de l’environnement marin ;
  • Composante 5: Education, formation et renforcement des capacités.

Gestion

La gestion du projet AWA est assurée par la CSRP à travers la composante 0. Il s’agit de la gestion des activités du projet. La coordination tripartite est déléguée à Patrice Brehmer de l’IRD, la CSRP gérant plus spécifiquement les activités au sud et le VTI à travers Heino Fock pour les activités en Allemagne. 

 

Actualités liées au projet: 
  • 2e Conférence Internationale ICAWA 2015 - « Approche écosystémique de la gestion des pêches et de l'environnement marin dans les eaux ouest-africaines », organisée par la CSRP  en collaboration avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), à Dakar - Sénégal du 17 au 19 novembre 2015. Plus...
  • Visite du navire océanographique Thalassa à Dakar : Bilan de la campagne scientifique AWA. Plus ...
  • 1ère Conférence Internationale « Approche écosystémique de la gestion des pêches et de l'environnement marin dans les eaux ouest-africaines » (ICAWA). Dakar, 9-11 décembre 2014. Plus...
  • Lancement du projet « AWA » Approche écosystémique de la gestion des pêches  et de l'environnement marin dans les eaux ouest-africaines. En partenariat avec l’IRD. Plus...
Documentation: 
  • Book of abstract - 2e Conférence Internationale ICAWA  plus...
  • Book of abstract - 1e Conférence Internationale ICAWA 2014 plus...
  • Plaquette de présentation du projet

Annonces

Evènements

  • Réunion de coordination du projet AGD-Pélagiques soutenu par la MAVA, du 5 au 6 avril 2019 à Dakar, Sénégal

  •  Deuxième comité de pilotage (CoPil ) de l’OAP8 de la MAVA, à Bissau les 28 février et 1er mars 2019 à Bissau

Publications

Migrations contemporaines des pêcheurs artisans en Afrique de l'Ouest : Synthèse et axes de recherche
>