Pays concernés :

Cap-Vert, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sénégal et Sierra Leone

Source de financement :

PRCM (Fonds d’Appui des Projets, alimenté par MAVA, DGIS et AECID)

Agences d'exécution :

CSRP / UICN / WWF

Budget :

Phase 1 :          123.000 EURO
Phase 2 :          1.199.446 EURO

Durée du Projet :

Phase 1 :          3 ans (01/2005 – 12/2007)
Phase 2 :          4 ans (01/2008 – 12/2011)

Contexte

Jusqu'au début des années 80, le secteur de la pêche était sous-exploité dans certains pays de la sous région. Sous l'effet conjugué de politiques sectorielles encourageant le développement de la pêche et d'une demande croissante du marché extérieur, l'exploitation des ressources halieutiques dans les pays de la CSRP a été multipliée par 10 au cours des 20 dernières années.

Ce développement rapide du secteur a un impact actuellement jugé inquiétant sur l'état des ressources halieutiques dans les pays de la sous région. Les deux tiers des stocks des principales espèces sont considérés comme étant surexploités ou atteignant leur limite d'exploitation. Situation qui peut engendrer de graves conséquences pour la ressource, pour l’économie des pays et au point de vue social.

Le projet entend insuffler une nouvelle dynamique dans la gestion et l’accès aux ressources halieutiques de la sous région. Suite à la phase 1 du projet qui s’est focalisée sur le renforcement des capacités dans la négociation des accords de pêche, la phase actuelle élargit son champ d’intervention à la régulation de l’accès aux ressources pour la pêche industrielle et artisanale, à l’information sur la commercialisation des produits de la pêche et au rôle que peut jouer le secteur pour réduire la pauvreté dans une optique de gestion durable.

Objectifs

L’objectif principal du Projet est :

Participer à une meilleure régulation et règlementation de l’accès aux ressources pour contribuer à une gestion durable des ressources halieutiques et à la réduction de la pauvreté.

Résultats attendus

  1. Une nouvelle Convention sur l'accès aux ressources halieutiques est rédigée et ratifiée par les 7 Etats membres de la CSRP
  2. Les cadres des administrations et les professionnels sont mieux formés et informés en matière d’accords de pêche et de commerce des produits de la pêche.
  3. Une recherche décrit les enjeux, les conditions et les impacts des migrations intra régionales et oriente l'intégration des migrants dans une politique de gestion de la pêche au niveau de la sous région.
  4. Le secteur de la pêche est inclus dans les stratégies nationales de réduction de la pauvreté des 7 Etats membres après consultations participatives avec les usagers et particulièrement les plus pauvres.

Acquis du projet

Ce projet a entamé plusieurs chantiers dont les plus significatifs sont : la révision de la Convention relative à la détermination des conditions d’accès et d’exploitation des ressources halieutiques de 1993, la formation organisée au profit de représentants de la pêche industrielle, de la pêche artisanale et des administrations, sur les enjeux du commerce des produits de la pêche et des thématiques actuelles (APP, subsides, éco labellisation…), la tenue d’un atelier régional d’information et de sensibilisation à l’intention des membres du réseau régional des parlementaires de l’UICN pour l’environnement côtier et marin, sur le thème du commerce de la pêche, des hydrocarbures et de la mangrove.

Le projet s’est investi dans la rédaction d’un manuel sur la "Méthodologie de la mesure des impacts des accords de pêche", l’élaboration d’un document de négociation des accords de pêche. Des formations ont été dispensées dans le sens de la mise en œuvre de ses documents. Par ailleurs, Le projet a tenu plusieurs ateliers sur l’évaluation participative des accords de pêche UE et pays de la sous région, et sur la certification des produits de la pêche à l’exportation vers l’UE (HACCP, mesures d'hygiène et de salubrité des produits de la pêche) en Sierra Leone et au Cap Vert. Une formation a été dispensée à des inspecteurs de la surveillance et de la protection des pêches du centre National de surveillance des pêches de Guinée – Conakry. Des techniciens et cadres du Ministère de la pêche et des ressources Marines de Sierra Leone ont été formés sur la biologie, la mesure systématique des thonidés, le reporting des captures et débarquements.

Une étude sur l'historique des migrations des pêcheurs dans la sous-région a été réalisée et des rapports de terrain sont disponibles pour 5 pays décrivant les grandes tendances des migrations. Dans le cadre de la revue des DSRP des Etats membres de la CSRP, une évaluation est faite sur la place accordée au secteur des pêches. Un papier décrivant la pauvreté dans le secteur de la pêche et définissant une méthodologie pour appréhender l'impact des écosystèmes marins et côtiers sur la réduction de la pauvreté a été élaboré. Trois réunions de concertation dans des quais de débarquement au Sénégal ont été organisés pour recueillir l'avis des communautés sur les mesures de gestion durable envisageables pour inclusion dans le nouveau DSRP du Sénégal. Une série d'indicateurs a été définie afin de permettre le suivi de ces actions sur la période 2011 - 2015.

 

 

 
Actualités liées au projet: 

Activités réalisées

Composante 1 – En juin 1993, une Convention relative à la détermination des conditions d'accès et d'exploitation des ressources halieutiques, relative surtout à la pêche industrielle, a été ratifiée par les Etats-membres dela CSRP. Le travail proposé va mener à la révision de la Convention en y incluant la pêche artisanale. La nécessité de négocier l'accès aux ressources de la région conjointement a été reconfirmée lors du Conseil des Ministres de la CSRP des 26 et 27 octobre 2007. Plus ...

Composante 2 – Dans le cadre des accords de pêche, une assistance est fournie aux administrations pour mener des évaluations sur les accords de pêche et associer les parties prenantes à la préparation et aux négociations des accords de pêche. Vu le peu d'intérêt actuel pour les accords de pêche et le faible nombre d'accords de pêche dans la sous-région, à part un travail d'évaluation de ces accords dans 3 pays (Cap Vert, Guinée Bissau et Guinée), l'effort a plutôt porté sur le renforcement des capacités en matière de surveillance et dans la mise aux normes des conditions d'hygiène. Trois ateliers de sensibilisation des parlementaires de la sous-région sur les problèmes de la pêche ont aussi été menés de même que des visites de lobbying des institutions à Bruxelles. Plus ...

Composante 3 - Des formations et un système d'information sur le commerce international des produits de la pêche et dans le domaine des accords de pêche permettent aux pays de mieux gérer la ressource. Dans le cadre de cette composante, un atelier sur le commerce des produits de la pêche, la mise en ligne de plus de 1500 documents sur le site de la CSRP (http://spcsrp.org/Biblio) . Plus ...

Composante 4 - Les migrations intra-régionales liées au secteur de la pêche sont mieux comprises et permettent une meilleure gestion de la ressource. Le problème de la régulation de l’accès aux ressources halieutiques pour la pêche artisanale en Afrique de l’Ouest est devenu aujourd’hui une question fondamentale. La forte mobilité des pêcheurs artisans entre les pays de la CSRP milite en faveur d’une approche à l’échelle sous régionale pour aborder cette question. Un programme de recherche sur la migration des pêcheurs dans la sous-région, leurs motivations, les dynamiques et leurs impacts est menée en collaboration avec le Conseiller Scientifique de la CSRP et le réseau des instituts de recherche de la sous-région. Plus ...

Composante 5 – Le secteur de la pêche et la gestion durable des ressources halieutiques sont intégrés dans les DSRP des pays de la CSRP

Les 7 pays du PRCM et de la CSRP ont adoptés un Document Stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP) entre 2000 (Guinée Bissau) et 2005 (Sierra Leone). Toutefois, le secteur de la pêche et sa potentielle contribution à la réduction de la pauvreté sont souvent négligés dans les DSRP. Quatre ateliers ont été mené pour l'intégration de la pêche sous une optique de gestion durable et une cinquième, mené à Bissau a intégré l'environnement dans sa globalité à la demande du Minsitère de la Planification. Enfin, une étude sur les liens entre pauvreté et écosystèmes marins et côtiers a été rédigée. Plus ...

Documentation: 

PUBLICATIONS

 

TRAVAUX DE RECHERCHE (thèse et mémoires)

  • Aires marines protégées (AMP), gestion halieutique, diversification et développement local : le cas de l’AMP de Joal-Fadiouth. Mémoire de DEA en Sciences économiques. Pathé Mbow, FASEG, UCAD, Dakar, 2010-2011.
  • Étude de la dynamique des migrations de la pêche artisanale le long du littoral sénégalais. Mémoire pour le Master de Sciences économiques et gestion des activités de pêche. Massata Ndao, Université de Barcelone, 2010. 
  • Quelle gestion des pêches artisanales en Afrique de l’Ouest ? Etude de la complexité de l’espace halieutique en zone littorale sénégalaise. Thèse de doctorat de  3e cycle en géographie humaine. Mame Marie Bernard Camara. FLSH, UCAD, Dakar, 2008.

Annonces

Evènements

  • Réunion de coordination du projet AGD-Pélagiques soutenu par la MAVA, du 5 au 6 avril 2019 à Dakar, Sénégal

  •  Deuxième comité de pilotage (CoPil ) de l’OAP8 de la MAVA, à Bissau les 28 février et 1er mars 2019 à Bissau

Publications

Migrations contemporaines des pêcheurs artisans en Afrique de l'Ouest : Synthèse et axes de recherche
>