Atelier de renforcements et capacitation du système d’information halieutique et des enquêteurs de la pêche artisanale du CRODT : dématérialisation du système d’enquêtes et harmonisations sous régionale

Le mercredi 24 juillet 2019 s’est ouvert au Centre de Recherches océanographiques Dakar-Hann (CRODT) dans les locaux de l’Institut sénégalais de Recherches agricoles (ISRA) un atelier de formation de trois jours, encadré par une équipe de l’Institut de Recherches pour le Développement (IRD) destiné aux enquêteurs de terrain du CRODT, déployés dans les différents sites de débarquement des pêches du nord au sud de la côte ouest sénégalaise. Les enquêteurs du CRODT ont en charge la collecte quotidienne des données scientifiques sur la pêche devant alimenter la base de données du centre de recherches.

La spécificité de cet atelier est qu’il se déroule dans le cadre du projet « Appui à la gestion durable des petits pélagiques » logé à la CSRP, coordonné par le Dr Mika Diop et financé par la Fondation MAVA. L’IRD et le CRODT sont des partenaires de la CSRP dans le cadre de ce projet couvrant les 4 pays que sont la Gambie, la Guinée Bissau, la Mauritanie et le Sénégal par le biais de leurs centres de recherches halieutiques respectifs. Une formation similaire s’est déjà déroulée en Guinée Bissau à la CIPA, il y a peu de temps.

Les enquêteurs du CRODT jouissent d’une connaissance approfondie des zones de pêche du Sénégal et d’une expérience avérée des pratiques de pêche et des espèces de poisson. Ils peuvent être considérés sans exagération comme « les yeux » et « les oreilles » des chercheurs. Ils ont été outillés, dans le cadre du projet, de tablettes numériques devant servir de supports de collecte et de remontée de l’information en direction des serveurs du CRODT.

Docteur Hamet Diaw Diadhiou, Directeur du CRODT, au nom du Directeur général de l’ISRA a relevé l’exemplarité de ce type de collaboration entre la CSRP, l’IRD et le CRODT et a insisté sur la portée significative des résultats escomptés. « Le droit a l’erreur n’est pas permis » a-t-il ajouté, et que cette initiative pourra sans nul doute être approfondie dans le futur et étendue aux espèces autres que les clupéidés qui concernent ce projet.

L’équipe de l’IRD constituée du Dr Patrice Brehmer et de Anne Mouget conduisent la formation. Il s’agira de maitriser la procédure d’administration du questionnaire d’enquête dématérialisé. En effet les tablettes tactiles dont les enquêteurs ont été pourvus sont désormais le support utilisé à la place du papier. Le questionnaire, harmonisé pour les 4 pays,  a été développé grâce au logiciel open source « Open Development Kit » ou ODK. Il permet l’enregistrement en temps réel des données d’enquête et leur transmission via le réseau téléphonique mobile. Les données transmises sont numériques pour l’essentiel, mais elles peuvent être audio, photo ou vidéo.

Jeudi 25 juillet 2019
>