« Les Technologies de l’information et de la communication : Peuvent-elles, et doivent-elles, jouer un rôle, et lequel, à la fois pour la sauvegarde du patrimoine halieutique, de sa protection et même de sa valorisation ? En d’autres termes, les nouvelles technologies permettent-elles d’envisager différemment la problématique de la raréfaction des ressources halieutiques ? ou comment les TIC pourraient participer aux efforts de la communauté internationale à pérenniser les stocks de poissons ? ». Ce sont là les questions auxquelles la quarantaine de participants à l'Atelier organisé par la COMHAFAT à Tanger les 3 et 4 juillet 2019 ont tenté de répondre en formulant des recommandations capitales disponibles dans le Rapport final.  --  Note conceptuelle --  Rapport final  --

 

Mardi 09 juillet 2019
>