1re Réunion du Groupe de travail sur la plateforme informatique de partage de données et d’échange d’informations sur les petits pélagiques dans l’espace CSRP, Rapport de synthése (du 13 au 17 novembre 2021 à Banjul, Gambie)

Ouverture

Monsieur Mouhamadou Makhtar Seck, chef des Services financiers et comptables de la CSRP, représentant Monsieur Malal Sané, Secrétaire Permanent de la CSRP empêché a, au nom de ce dernier, souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants au Groupe de Travail sur les petits pélagiques mis en place dans le cadre de l’OAP8 soutenu par la Fondation MAVA.

Il les a exhortés à relever le défi que constitue la protection durable des petits pélagiques et des sites critiques dans la sous-région en traduisant en actes cette volonté par la mise en place d’outils contribuant à une meilleure gestion de ces stocks menacés.

Madame Anna Mbenga Cham, Directrice des Pêches de la République de Gambie a procédé à l’ouverture des travaux de la Première réunion du Groupe de travail sur la plateforme informatique de partage de données et d’échange d’informations sur les petits pélagiques dans l’espace CSRP. Elle n’a pas manqué de saluer l’engagement des différents partenaires impliqués dans l’OAP8 et l’appui soutenu de la Fondation MAVA a l’endroit des partenaires du projet AGD-Pélagiques et de la Commission sous régionale des Pêches qui a la charge de le conduire.

Déroulement

L’Atelier avait 4 objectifs déclinés comme il suit : (i) la Validation des Termes de Références du Groupe de Travail ; (ii) l’Identification des types de données à partager et échanger ; (iii) la Charte d’utilisation des données ; (iv) la Définition les modalités du  fonctionnement du Groupe de Travail.

À l’issue des présentations faites par le Coordinateur du projet AGD-Pélagiques sur le « Rappel des TdR de la plateforme et des objectifs de la Réunion »  et par les différents responsables en charge des bases de données sur les petits pélagiques dans les différents pays parties prenantes du projet, une synthèse des travaux a été faite et des recommandations formulées.

Les recommandations spécifiques concernent les pays parties prenantes au projet et les recommandations d’ordre général sont adressées au Projet. Elles se déclinent comme il suit :

Recommandations pour la Mauritanie

  • Migrer les données de chaque pays membre dans une base de données centrale open source (Mysql/Postgres) ;
  • Intégrer le volet environnemental pour l’identification des zones potentielle de pêches. Cette recommandation, entre dans le cadre de la publication périodique des informations sur les zones potentielles de pêches des petits pélagiques par l’exploitation de la température de surface et la chlorophyle-a. Certains profils des experts l’IMROP assure, le transfert de compétences et la formation des pays membre, sur la méthodologie de traitement des images satellitaires et les outils associés.

Recommandations pour la Guinée

  • La mise en place de la collecte des données en temps réel avec l’acquisition des tablettes pour avoir les données en temps.
  • L’acquisition des GPS avec large d’autonomie pour éviter la rupture de la collecte des positions de pirogue en mer.
  • Elargir ce nouveau système de collecte des données avec GPS dans les autres Etats membre partenaire du projet AGD-Pélagiques pour connaitre les zones de pêche des petits pélagiques côtiers.

Recommandations pour le Sénégal

  • Trouver des solutions techniques aux problèmes rencontrés lors du téléversement (échecs d’envoi) des enquêtes vers le serveur,
  • Harmoniser la typologie des engins de pêche qui ciblent les petits pélagiques dans la sous-région

Recommandations d’ordre général

  • Généraliser l’harmonisation des protocoles de collecte de données à l’ensemble de la pêche artisanale ;
  • Mener d’autres enquêtes socioéconomiques supplémentaires.
  • Réaliser, dans les meilleurs délais, une formation sur ODK Collect et à R pour permettre aux pays de s’approprier l’outil
  • Sensibilisation et motivation des pêcheurs artisanaux pour mieux les impliquer dans le système de collecte
  • Sur le système d’échantillonnage, il faudrait penser à un système d’extrapolation et un coefficient pour cela. D’où la nécessité d’un atelier de formation destiné aux gestionnaires de bases de données
  • Il est demandé aux pays de trouver les moyens nécessaires pour pérenniser le système de collecte et de sécuriser les données.
  • Finalisation et publication de l’atlas des sites critiques des petits pélagiques, avant fin décembre 2021
  • Réaliser, dans les meilleurs délais, une formation des représentants des pays concernés à la mise à jour, l’utilisation, la maintenance et l’administration du l’atlas des sites critiques des petits pélagiques

Validation du rapport et Clôture

Lundi 20 décembre 2021
>